Les différentes versions du Broussard


Les versions agricoles

Dès la première notice de présentation du MH 1521, la possibilité d’utilisation agricole était déjà évoquée.

Dès avril 1954, Max HOLSTE met au point une première version agricole. Un second dispositif type « Fison » est testé à son tour et finalement retenu pour équiper les appareils argentins. Ce système est constitué de deux rampes non carénées pourvues de 17 gicleurs chacune et fixée sous les ailes avec en cabine, un réservoir de 800 litres et sous le fuselage, entre les deux rampes, un groupe constitué par moulinet destiné à fournir la source de puissance nécessaire à l’épandage. En juillet 1957, le système est jugé peu performant en raison d’un manque de puissance, la largeur des bandes de pulvérisation et la surface couverte au sol sont jugées trop faibles.

Le 30 décembre 1955, l’Argentine passe une commande pour dix MH 1521 dont certains doivent être aptes à recevoir l’équipement agricole. Le 25 mai 1957, le MH 1521 C immatriculé F-WICX est présenté au Salon du Bourget en version agricole aux couleurs argentines.

En mai 1957, alors que la société Max HOLSTE livre les premiers MH 1521 C à l’Argentine, le STAé demande l’étude de l’installation d’un dispositif Pulsavia fonctionnant par dépression et monté sur le MH 1521 M n° 04 F-ZWSP codé « P ». Testé entre mai et juillet 1957 par le CEV et le CEAM, le système Pulsavia ne connaîtra pas de suite.

En juin 1959, c’est le MH 1521 F-BICX en version agricole qui est présent au Salon du Bourget.  Le 29 octobre 1960, l’EMAA demande une version anti-acridienne et anti-palustre pour la protection sanitaire des troupes.

Une seconde version dérivée du système à rampes est commandée par le STAé et montée sur le MH 1521 n° 08 en octobre 1960.  Les essais de pulvérisation sont entrepris à Reims du 10 au 18 novembre 1960.

Il comprend deux rampes allongées et carénées de 5,85 m et 25 gicleurs chacune et le moulinet est remplacé par un moteur électrique alimenté par le circuit de bord. Le remplissage de la une s’effectue par une trappe sur le toit du fuselage. Bien qu’ayant envisagé un équipement unique pour la pulvérisation et le poudrage, le STAé convient à l’issue des études et des essais, qu’il est préférable de séparer les deux fonctions. La société Max HOLSTE va alors proposer un système de pulvérisation et un système de poudrage facilement interchangeables. Le système de pulvérisation poursuit ses tests sur l’avion 08 alors que le nouveau système de poudrage est installé sur le MH 1521 M n° 265 et officiellement présenté en version poudrage le 17 janvier 1961. La cuve du système de poudrage a une contenance de 500 litres en forme d’entonnoir permettant l’emport de 250 kg de poudre alors que la cuve de pulvérisation a une contenance de 800 litres.

Dès le 6 mars 1961, la mise au point des deux dispositifs, pulvérisation et poudrage, est terminée. Le MH 1521 M n° 265 va ensuite effectuer ses essais au CEAM de Mont de Marsan entre le 10 et le 30 mars, suivi d’une phase de tests en conditions réelles à Ouargla en Algérie entre le 14 et le 24 septembre 1961. Après l’indépendance de l’Algérie, quelques Broussard de l’Armée de l’Air équipés de ces dispositifs de pulvérisation et de poudrage seront envoyés en Afrique Noire pour la lutte anti-acridienne et anti-palustre.

Un autre appareil civil, le MH 1521 C n° 43 immatriculé F-OBMI et commandé par la Food and Agricultural Organisation (FAO) a également été livré au profit du Mali mais avec l’ancien système mis au point dès 1960.





Catalogue de la version agricole civile

Présentation de la version agricole civile.



éclaté de la version agricole civile



Caractéristiques des configurations pulvérisation et poudrage



F-WICX aux couleurs argentines lors du salon du Bourget 1957





Extrait de la notice du STAé pour les versions anti-acridienne et anti-palustre







Dispositif de pulvérisation monté sur le MH 1521 M n° 8





La version poudrage sur le MH 1521 M n° 265 en présentation et test à Reims
puis sur le MH 1521 M codé « PN » en Afrique du Nord




En version pulvérisation sur le MH 1521 M n° 265



Le MH 1521 C n° 43 F-OBMI destiné à la FAO au Mali



Extrait d’une des premières plaquettes de présentation du MH 1521



Extrait d’une seconde plaquette de présentation plus récente.
Détail de la première version de pulvérisation rampe courte avec entrainement par un moulinet.




Cuve de la version pulvérisation dans une cellule destinée à l’Argentine



Plans Max HOLSTE pour Argentine (Origine E. SUILVA)


  admin